RSS

Fiche métier : Directeur d’EHPAD

28 Jan

Ce blog permet l’échange et la collaboration entre les salariés de différents établissements ou sociétés. Si vous avez une question, ou une remarque, utilisez le formulaire dans la colonne de droite ou « commentaire » en fin d’article. Et pour trouver le syndicat SUD prés de chez vous, cliquez là

La fonction de directeur présentée dans la fiche ci-dessous s’applique aux établissements pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ainsi qu’au service de soins à domicile.

SUD Santé est moins populaire que d’autres syndicats auprès des dirigeants tentés par une adhésion syndicale, il n’empêche que l’on s’intéresse quand même à eux. Pour l’ensemble des salariés évoluant dans un EHPAD, ça ne devrait pas manquer d’intérêt.

Le directeur d’établissement est garant du bon fonctionnement des services, de la sécurité du lieu, et de la cohésion des équipes. Il a pour responsabilité de donner le cap et d’impulser la dynamique.
Sa position et son attitude envers le personnel doit donc inspirer des sentiments de confiance, d’équité, d’écoute, et montrer une bonne image de l’établissement comme du cadre professionnelle.
Si le directeur d’établissement est seul maître des décisions, il doit savoir communiquer en amont et en aval avec ses équipes pour les en informer et les y préparer.
L’autorité du directeur ou le lien de subordination ne dispense pas d’un devoir de respect envers son personnel. L’emportement, la colère ou le houspillage ne saurait être une attitude acceptable et cela ne saurait montrer le bon exemple. Le directeur d’EHPAD doit avoir une bonne connaissance de son établissement, de son personnel, du champ de compétence de chacun, y compris du sien, pour en toute circonstance agir de façon juste, efficace et proportionnée.

Les missions du directeur / directrice d’EHPAD

  • le directeur est responsable du service dont il a la charge, tant auprès du personnel salarié que de la gestion économique, administrative et logistique du site.

  • Il est le garant du projet politique ou d’entreprise défini par le Conseil d’administration, l’entreprise, et/ou les autorités sanitaires (ARS, et Conseil Général notamment) et veille à la qualité des prestations proposées (bien-être des résidents ou des personnes aidées, respect des individus comme des engagements pris…).

  • Il assure la gestion des relations avec les acteurs locaux du secteur sanitaire et social et l’ensemble des financeurs.

  • Il contribue à la reconnaissance et à la valorisation de la résidence et/ou du service au sein de son environnement local.

Les principales attributions

Gestion politique : il participe à l’élaboration du projet d’établissement, garantit le respect de la personne (résidents, salariés, personnes aidées), fait preuve d’autonomie et de créativité pour s’adapter aux besoins du secteur. Il anticipe les difficultés, est force de propositions et accompagne ses équipes. Il négocie avec les acteurs politiques et financiers.

Pour l’établissement : il entretient des relations avec les administrations et les organismes de tutelle du secteur sanitaire et social. Pour cela, il signe une convention tripartite avec les ARS (Agences Régionales de Santé) et le Conseil Général, assure la représentativité de la résidence et/ou du groupe auprès des instances locales, notamment afin de participer à la promotion et à la reconnaissance de son activité.

Pour les services à domicile : il entretient des relations avec les administrations et les financeurs publics ou privés, fait valoir les spécificités de son secteur, défend un projet, assure la représentativité de l’association et/ou du groupe auprès des instances locales, notamment afin de participer à la promotion et à la reconnaissance des services.

Gestion économique, administrative et logistique : il participe à l’élaboration du budget, lance les appels d’offres, maîtrise les coûts (effectifs, productivité, matériel), vérifie la bonne exécution des opérations administratives (déclarations diverses auprès des organismes payeurs ou de contrôle), se met en conformité avec les obligations légales (hygiène, bâtiments, sécurité, prévision de travaux). Il assure la communication interne ou externe (conception des outils comme le livret d’accueil, les documentations, la publicité), il encadre ses collaborateurs (définition de postes pour les recrutements, organisation des entretiens annuels, promotions ou primes, gestion des conflits, mise en place de formations…). Il contrôle les résultats, propose et instaure des indicateurs quantitatifs et qualitatifs.

Pour l’établissement : il assure le recrutement des résidents et du personnel, veille au bon taux d’occupation des lits de la résidence, assure l’accueil et le suivi relationnel des familles avec les résidents, contrôle la qualité de l’ensemble des prestations, ainsi que la qualité de prise en charge par le personnel.

Pour les services à domicile : il épaule les associations de terrain ou les équipes d’intervention, propose des services en adéquation avec l’évolution des besoins des personnes, écoute les familles…

Formations

La formation varie d’une structure à l’autre. Le diplôme de niveau 1 est nécessaire.
Le CAFDES (Certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale) est le diplôme qui semble le plus prisé pour les besoins de la fonction.

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 janvier 2014 dans BTHE, Métiers

 

Étiquettes :

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :