RSS

Pétition pour les salarié-es et résidents des établissements du groupe Korian – La mobilisation continue avec vous !

L’Humain ou les profits : Pétition pour les salarié-es et résidents des établissements du groupe Korian. Cliquez sur le lien pour la signer en ligne via notre formulaire

https://goo.gl/forms/3LKox856XEgLHTzi1

ordonnance finance

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 juillet 2017 dans BTHE, Conditions de travail

 

Étiquettes : , , ,

SUD lance un grand concours photos et vidéos de la mobilisation des salarié-es Korian et crée des Comités de soutiens

La mobilisation nationale a été reconduite sur 26 jours et autant de nuits, du 28 juin 2017 au 23 juillet 2017. Cliquez sur le lien pour retrouver notre kit de mobilisation (tract, revendication, slogans, etc à la fin de l’article).
C’est dans ce cadre que nous lançons, en plus de la mobilisation elle-même, 2 actions de soutien que nous encourageons à partager autour de vous :

1) la création de comités de soutiens aux salarié-es mobilisé-es.
Chacun-e peut s’y inscrire, salarié-e ou non salarié-e, amis, proches, etc. Quiconque est solidaires de la cause défendue peut s’y inscrire pour aider et soutenir au plus prés de chez soi. Un formulaire en ligne est disponible ici pour s’y inscrire ou pour nous suggérer des idées.

2) Un concours ouvert, afin de mobiliser encore mieux en combattant la morosité.

Les règles sont très simples ! Chaque lecteur et chaque lectrice de notre blog fera office de jury, pour élire la meilleure photo-slogan et la meilleur vidéo-slogan.

Pour les photos slogans, chaque participant-e est libre de piocher dans notre kit de slogans prés à imprimer celui qui lui parle le mieux, ou de proposer un slogan personnel de son choix.
Une fois la photo prise avec un slogan apparant et lisible, nous l’envoyer à sudsolidaireskorian (arobase) gmail.com – chacun-e peut participer au concours en envoyant autant de photos qu’il ou elle veut. Les photos peuvent être prises seules ou en groupe, et la créativité personnel est bienvenue.

Pour les vidéos-slogans, les conditions d’envoi sont identiques. Chaque participant-e est invité-e à interpréter et compléter comme bon lui semble les paroles suivantes (sur l’air de Zouk Machine « balayéééé, astiquéééé ou sur celui de la Reine des neiges « Libérééé, Délivrééé) :

Paroles Made in Sud  :

Fatiguééééééé, Epuisééééééé,
On travaille pour des financiers !

Malmenéééééé, Mal traité-es,
On en perd le sens de nos métiers !

A compléter, modifier, arranger, etc. au plus prés de ce que vous vivez au travail.

Les photos et les vidéos recueillis seront ensuite présentez en ligne et soumises aux votes des lecteurs / lectrices pendant 48h. Les résultats seront communiquées ensuite rapidement, et les gagnant-es désignés auront le droit à un cadeau surprise. (vous pouvez d’ailleurs nous soumettre vos idées cadeaux.

Parlez en à vos collègues, et à vous de jouer !

RduTps 16

 

Étiquettes : , , , , , ,

Gréve dans le groupe Korian : Répartitions des profits? Moyens de prise en charge? … Aux salarié-es de décider !!

Suite à notre campagne, aux importantes mobilisations de mars et d’avril, suite à notre pétition, que vous avez été nombreuses et nombreux à signer et que la direction générale a reçu en partie le mois dernier, un 13éme mois et la Subrogation vont pouvoir être gagné !

C’est une première victoire et c’est surtout la preuve que votre avis compte ! Mais à condition de se donner les moyens de se faire entendre ! Mieux on agit ensemble, mieux on y arrive.
sondagesUn 13éme mois et une Subrogation ça ne tombe pas du ciel..
Mais ça vient de toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisé-es en nombre depuis plusieurs mois pour ça.
Nos actions pour de meilleurs conditions de travail et pour une gestion plus humaine des profits reflètent un travail de longue haleine.
Nos revendications, et nos coups de gueule ne tombent pas dans l’oreille de sourds, ni sous les yeux de lecteurs aveugles, mais c’est grâce à vous qu’elles sont écoutés et prises en compte.
Nous savons que la direction générale entend et voit nos revendications chaque fois que vous être nombreuses et nombreux à les porter plus haut et plus fort avec nous.

Aujourd’hui encore il y a besoin de vous, pour obtenir un montant de 13éme mois digne, une subrogation véritable, et pour obtenir enfin aussi un signe fort de la direction en faveur des effectifs et des conditions de travail.

La mobilisation du 22 juin aussi a besoin de vous et pareil pour notre campagne de PhotoSlogans

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La reconnaissance la prise en soin du personnel, ça passe notamment par des effectifs suffisant et par un remplacement inconditionnel de toutes les absences.

Inversement, le déni des charges de travail, ou la déresponsabilisation de chefs qui misent de plus en plus sur l’initiative ou la débrouillardise de leurs équipes est indigne et inacceptable mais elle trouve son origine dans l’acceptation et la banalisation d’organisations de travail en mode dégradé.

Ci-joint un préavis de gréve généralisé et reconductible pour tous les 22 000 salarié-es des 380 Korian de France.
Préavis Gréve 22 juin 2017 KORIAN
Ce préavis couvre tous les personnels de tous les sites du pôle Sénior, du pôle Sanitaire ainsi que toutes celles et ceux des sites Siéges.

Ne pas manquez également de participer aux Interview AlloKorian qui n’attendent que vous ! L’avantage de la gréve c’est que ça laisse le temps d’y répondre, mais vous pouvez le faire dés maintenant.

à vous de jouer !

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

SUD Santé Sociaux Solidaires Korian

messenger_code_1067353586650042

 Ce blog permet l’échange et la collaboration entre les salariés de différents établissements et nos sections, nos élus, nos représentants et syndicats. Pour vous syndiquer ou trouver notre syndicat cliquez ici. Si vous avez une question, ou une remarque, utilisez le formulaire prévu.


Et pour ne rien rater de nos infos et actualités, abonnez-vous à ce blog (bouton à droite de la page) et inscrivez-vous à AlloKorian!? notre NewsLetter aux salarié-e-s du Groupe Korian (en cliquant ici).

Les utilisateurs, utilisatrices de Facebook Messenger peuvent aussi nous contacter via l’application Messenger en flashant notre logo ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 mai 2016 dans autres - divers

 

EHPAD : « Sous-effectif partout » et  » « surcharge de travail »

Monique Iborra, députée LREM, tire la sonnette d’alarme sur les conditions d’accueil et de travail dans les Ehpad (établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes).

La situation des Ehpad (établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes) inquiète les députés. Monique Iborra, députée LREM et rapporteuse d’une mission d’information sur les Ehpad, tire la sonnette d’alarme jeudi soir sur Europe 1. « Les Ehpad sont en sous-effectif partout et ça ne date pas d’aujourd’hui. C’est quelque chose qui existe depuis un certain nombre d’années et qui fait consensus. Tous les secteurs, privés et publics, sont concernés », a dénoncé la députée.

Le personnel confronté à une « surcharge de travail. »

Selon Monique Iborra, le personnel des Ehpad doit faire face à des conditions de travail toujours plus rudes. « Le premier constat est l’évolution de la population accueillie. Aujourd’hui, on accueille dans les Ehpad des personnes de plus en plus âgées (85 ans de moyenne d’âge), qui viennent souvent de sortir d’hospitalisation, qui présentent des problèmes de santé importants, ou ont des problèmes de comportement liés à la maladie d’Alzheimer. Tout ceci organise une surcharge de travail », a assuré la députée.

Autre constat par le Journal La Croix

« Le taux d’absentéisme est en moyenne de 10 % », dans les maisons de retraite selon une mission « flash » rendue publique mercredi 13 septembre par la députée (REM) Monique Iborra qui réclame un maintien des contrats aides pour 2017 dans le secteur.

ehpad

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 septembre 2017 dans Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

 

Étiquettes : , , , , , ,

EHPAD : les leçons des mouvements sociaux de l’été / les manques de personnel

Dans FIGAROVOX/TRIBUNE , Emmanuel Hirsch appelle à soutenir les personnels des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), dont la mission est particulièrement importante et difficile.

Citons d’abord la conclusion de ce professeur d’éthique médicale à la faculté de médecine de Paris Sud et directeur de l’espace de réflexion éthique de la région île de France.

« Parmi ces militants soucieux de principes d’humanité qu’ils estiment inconditionnels, certains ont décidé de protester publiquement cet été. Soyons attentifs au sens de leur protestation. Pensons ensemble comment favoriser un accueil digne et de qualité au sein de ces établissements. « 

Le contexte :

Cet été, peu après notre longue campagne de mobilisation menée tambour battant pour les salarié-es et résidents du groupe Korian, les professionnels de l’EHPAD Les Opalines de Foucherans (Jura) ont mis fin à une grève de plus de 100 jours, entamée le 3 avril.
Ils dénonçaient, des conditions d’exercice jugées incompatibles avec les valeurs du soin, dans un contexte de restrictions budgétaires. Ce que nous dénoncions aussi et dénonçons toujours ailleurs.

Les évolutions proposées et qui ont mis fin à cette gréve, sont intervenues après un article retentissant de Florence Aubenas pour le journal Le Monde. Un coup de projecteur nécessaire et sans précédent a enfin pu être braqué sur la situation inadmissible des EHPAD où la loi des profits est sans scrupules ni limites.

Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, qui n’avait rien prévu jusque là dans son projet pour les EHPAD, a donc du annoncé dans la foulée un plan de prévention de la maltraitance. Une mission parlementaire lancée cet été par Monique Iborra a rendu ses premières conclusions le 13 septembre.

Moralité, heureusement que des soignant-es ose se lever et dénoncer durablement la maltraitance institutionnelle orchestrée par la loi du profit de leurs exploitants. Bien d’autres établissements méritent la même lumière et la même attention qui n’a été porté que par la ténacité des militant-es et parce que les médias s’en sont suffisamment mêlés.

Autre exemple médiatique, par les ondes de Europe 1 :

 

 

Étiquettes : , ,

Prise en charge du vieillissement de la population : Le business de la vieillesse !

Dimanche 16h00, à la fête de l’Humanité

Avec les participations de

Caroline Fiat, Aide Soignante, et députée France Insoumise

Olivier Augé, délégué syndical SUD KORIAN

Greviste de l’Ehpad Les Opalines (qui ont fait plus de 100 jours de gréve victorieuse cet été)

Economiste membre de %ATTAC

Nicolas GALEPIDES, secrétaire de la fédération SUD PTT (vu que la Poste ambitionne de faire combler par ses facteurs les insuffisances que connait l’aide à domicile).

SAMEDI 16 SEPTEMBRE, 13h15 :

Les vieux, cet or gris

Dans « Là bas si j’y suis », émission radio

Avec

Anne-Sophie Pelletier, AMP à l’EHPAD Les Opalines de Foucherans (Jura),

Albert Papadacci, délégué syndical CGT Korian,

José Polard, psychanalyste et président de l’association «EHPAD’côté-Les pas de côté»,

Bernadette Paul-Cornu, codirigeante du groupe «Familles Solidaires» et spécialiste de l’habitat partagé et accompagné.

Vous aussi vous avez la parole : témoignez ! Et faites entendre votre voix

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 septembre 2017 dans Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

 

Même les députés s’alarment des conditions de travail en EHPAD

Alors que les gestionnaires font sans cesse croire que leur model est bien traitant…

Le rapport parlementaire est accablant et sans appel ! Les aides soignantes d’EHPAD, sont 2 fois plus victimes d’accidents de travail que la moyenne nationale, plus que dans le BTP ! Les taux de maladie aussi battent des records pour ces professions.

Lancée en grande pompe pendant l’été, juste aprés notre longue campagne pour les conditions de travail et de prise en charge la mission parlementaire vient de rendre ses travaux sur les Ehpad.

Un rapport unanime, et salué par les députés, qui dénonce une situation grave pour les aides-soignantes. Une situation qui n’est malheureusement pas nouvelle.
Mais il aura fallu le courage de salariées en gréves plus de 100 jours et la plume de Florence Aubenas dans le journal Le monde, pour que le monde politique ouvre enfin les yeux sur la monstruosité d’un système qui casse les soignant-es les un-es aprés les autres et qui maltraite les personnes âgées.

Sans surprise, c’est dans un EHPAD privé lucratif que cette gréve avait éclaté dans indifférence générale (ou habituelle..) et pris racine, là où la fin de vie est avant tout un marché extrêmement porteur. Un marché en croissance perpétuel, qui ne connait pas la crise, sauf celle des nerfs pour le personnel, les résidents et les familles…

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 septembre 2017 dans Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Pendant que l’action syndicale s’applique à leur faire racheter leurs fautes, les dirigeants de Korian achètent leurs actions sur le marché boursier.

Mais que fait la police ? Nous luttons au quotidien contre la maltraitance et le harcèlement institutionnels, pour que nos ainés aient droit à une prise en charge digne de ce nom, ou digne tout court, pendant que la bourse spécule et s’emballe en lorgnant les résultats financiers.

Que voulez vous, nous n’avons pas les mêmes valeurs, ni les mêmes priorités. Mais qu’à cela ne tiennent, nous continuerons !

Sur le terrain c’est de pire en pire, de restrictions en pressions, de manques de tout en super profits +++, les semences de la dégradation s’enracinent. Une fondation Korian du Bien Vieillir vient habiller le groupe d’un joli nom et ça fait doucement illusion à un terrain beaucoup moins beau mais que les direction mettent beaucoup moins en lumière.

La fin de vie, le pipi, le caca, la dépendance, les troubles … Ce n’est pas ça qui n’est pas beau, et ce n’est pas ça la difficulté de nos métiers ni le principal probléme des résidents.

Ce qui rend le travail et les séjours difficiles, c’est lorsque le personnel est de plus en plus poussé vers la maltraitance parce qu’on lui retire ses moyens et ses outils de travail, à commencer par les plus essentiels : les moyens humains !

La souffrance éthique du Professionnel tient du fait que l’entreprise et ses profits le rende incapables de faire ce qu’il sait faire et voudrait faire. Ce qui est aussi inacceptable et insoutenable que celle du résident à qui on reconnait volontiers le droit et même le devoir à être mieux pris en charge (sur papier ou communiqué ça ne mange pas de pain) mais a qui on ne donne pas la possibilité de l’obtenir.

Le « bien vieillir », « la bientraitance » dans le privé lucratif, cela tient trop souvent du mythe pour les résidents comme les salariés. Comme le mythe de tantale, on sait le meilleur possible, on sait qu’en principe ça existe, les dirigeants en parle tout le temps au point qu’ils en font même leur beurre. Mais sur le terrain, on le voit bien, cela relève plus du mirage, de l’appât, de l’arlésienne ou du miroir aux alouettes. Toutes celles et ceux qui y croient marchent dans la direction, tendent les bras mais inlassablement tout fout le camp : La bientraitance, le bienviellir, l’Humain, le social, la santé…
Et plus ça fout le camp, plus les finances en profitent… Cherchez l’intrus…  

mythtantal

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 septembre 2017 dans BTHE, Conditions de travail

 

Étiquettes : , , ,

12 Septembre : Gréves, Manifs, Actions, … Pour nos conditions de travail, salaires, Santé, droits, …

Dans le groupe Korian et ailleurs… pour que la Vie ait de l’Avenir et pour qu’on en prenne Soin tout de suite !! Sans attendre qu’il soit trop tard. Il y a urgence à se défendre face aux agressions répétées contre les droits des salariés.

Quel point commun y a-t-il entre la plupart des salariés victimes de licenciement abusifs ? Entre les salarié-es en AT graves, en burn-out, dépression, en inaptitude, causées par l’exposition prolongée aux sous-effectifs, à la maltraitance institutionnelle, au harcèlement institutionnel ou à d’autres dégradation des conditions de travail ?
La plupart du temps, ces salarié-es ne sentaient pas concernés par ces risques jusqu’à être touché-es.
La plupart du temps, ces salarié-es disent qu’ils/elles auraient agi avant s’ils/elles avaient su…(en faisant gréve, en manifestant, en se mobilisant, en se syndiquant, ..)

Pour les Loi Macron 1 et 2, pour la Loi Travail, c’est pareil et même pour beaucoup c’est du chinois, tant qu’ils/elles n’imaginent pas à quel point ces Lois sont et seront pour les patrons des armes de destruction massive contre les salarié-es, leurs acquis, leurs droits, et leur santé.

Dans le groupe Korian quel constat faisons nous sur l’évolution des conditions de travail, de prise en charge, des conditions de séjour ? ( pour nous aider, nous solliciter ou pour donner votre avis c’est –> ici )

Elles se dégradent, alors que les profits n’ont jamais été aussi importants, d’où notre longue campagne et la lettre ouverte au ministère de la Santé et Communiqué de presse cet été.
Les actions de licenciements avaient ralenties suite aux dénonciations de la répression en avril et avec la période Kommunity, mais le rouleau compresseur institutionnel a pris le relai et continue de pousser à bout. Accident, maladie, pression, les anciens et les représentants du personnel qui vous défendent en font les frais encore plus que les autres et le fléau des turn over demeure.

Quand ont voit l’état actuel de nos conditions et de nos services et toutes les dégradations que se permet déjà l’entreprise, quand on voit comment est traité l’ancienneté, souvent perçue comme un surcoût plus que comme un atout, on se dit que les lois Macron d’hier et celles à venir sont un nouveau cocktail du pire, et une menace sans précédent pour les salariés :

 

  • Des licenciements plus facile pour les patrons, sans justification et avec moins d’indemnités

  • Un « droit à l’erreur » aux abus des patrons.

  • Une extension des contrats précaires sans précédent

  • Des possibilités nouvelles pour modifier le contrat de travail en cours de route et diminuer vos droits (rémunérations, heures de travail, lieu de travail, …)

  • La défense collective des salariéEs sera encore réduite

  • Un patron pourra licencier en masse, « d’un commun accord »

  • Des « accords » d’entreprise conclus sans les syndicats ou même contre eux.

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 septembre 2017 dans Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

 

Le fléau des Non Remplacements : Ce service minimum hyper profitable

L’accoutumance à l’absence, cette drogue dure pour gestionnaires, qui fait des ravages sur notre Santé.

A SUD nous sommes pourtant persuadés que si l’entreprise le veut, elle peut remplacer beaucoup mieux ! Les moyens existent.

L’année dernière déjà nous avions interpellé et mis en garde plusieurs fois sur les conséquence désastreuses de la nouvelle campagne CP dans le groupe Korian. Mais la direction générale avait maintenu son cap et les sous effectifs et les non remplacements pendant l’été 2016 avait été très importants. Et pour l’été 2017 rebelote… Alors que même en temps normal les manques d’effectifs sont criant, les salarié-es comme leur résidents se serait bien passés d’une dégradation supplémentaire, et de là à en déduire que l’entreprise organise elle même la pénurie de son personnel et le dysfonctionnement du remplacement des absences, il n’y a qu’un pas…

Du coup, notre article passé du 21/10/2016 – Allo les CP ? Mais que vous est-il arrivé ? N’a pas pris une ride. Mais depuis, il y a eu plus de sites touchés et une accumulation de la fatigue et de l’épuisement. La pétition que nous avions lancée l’année dernière à ce sujet est accessible ici

Selon les sites, les excuses ou les explications oscillent : « c’est une consigne du siège », « la maison n’est pas pleine à 100% donc c’est normal de ne pas avoir 100% des remplacements », « on ne remplace qu’à 80% », « on n’a pas trouvé de remplaçants »*, « on remplace mais les remplaçants prévus ne viennent pas et ne préviennent pas »*.

*A force d’entendre toujours la même chose nous avons mené l’enquête pour vérifier. Conclusion : Dans la plupart des cas où on nous a dit que les remplaçants n’ont pas été trouvé, il s’avère surtout qu’il n’ont pas été cherché ou tout au moins pas parmi les remplaçants disponibles…  Dans la plupart des cas où on nous a dit que les remplaçants prévus ne viennent pas et ne préviennent pas, nous avons fait le constat que ces remplaçants étaient prévus à leur insu et/ou souvent en connaissance de leur indisponibilité ce jour là…

Pourtant, ces réponses comme les autres citées plus en exemple sont très fréquentes. Si bien que soit il s’agit de consignes groupe, soit les directions de sites se passent le mot entre elles et d’une région à d’autres. Et pendant ce temps, régulièrement, ce sont trop souvent les salarié-es que l’on culpabilise ou à qui l’on demande encore et toujours de se responsabiliser, pendant que les responsables sont occuper à autre chose, peut être à regarder pousser la valeur en bourse de l’action.

 

Étiquettes : , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :