RSS

Archives de Tag: profits

Pendant que l’action syndicale s’applique à leur faire racheter leurs fautes, les dirigeants de Korian achètent leurs actions sur le marché boursier.

Mais que fait la police ? Nous luttons au quotidien contre la maltraitance et le harcèlement institutionnels, pour que nos ainés aient droit à une prise en charge digne de ce nom, ou digne tout court, pendant que la bourse spécule et s’emballe en lorgnant les résultats financiers.

Que voulez vous, nous n’avons pas les mêmes valeurs, ni les mêmes priorités. Mais qu’à cela ne tiennent, nous continuerons !

Sur le terrain c’est de pire en pire, de restrictions en pressions, de manques de tout en super profits +++, les semences de la dégradation s’enracinent. Une fondation Korian du Bien Vieillir vient habiller le groupe d’un joli nom et ça fait doucement illusion à un terrain beaucoup moins beau mais que les direction mettent beaucoup moins en lumière.

La fin de vie, le pipi, le caca, la dépendance, les troubles … Ce n’est pas ça qui n’est pas beau, et ce n’est pas ça la difficulté de nos métiers ni le principal probléme des résidents.

Ce qui rend le travail et les séjours difficiles, c’est lorsque le personnel est de plus en plus poussé vers la maltraitance parce qu’on lui retire ses moyens et ses outils de travail, à commencer par les plus essentiels : les moyens humains !

La souffrance éthique du Professionnel tient du fait que l’entreprise et ses profits le rende incapables de faire ce qu’il sait faire et voudrait faire. Ce qui est aussi inacceptable et insoutenable que celle du résident à qui on reconnait volontiers le droit et même le devoir à être mieux pris en charge (sur papier ou communiqué ça ne mange pas de pain) mais a qui on ne donne pas la possibilité de l’obtenir.

Le « bien vieillir », « la bientraitance » dans le privé lucratif, cela tient trop souvent du mythe pour les résidents comme les salariés. Comme le mythe de tantale, on sait le meilleur possible, on sait qu’en principe ça existe, les dirigeants en parle tout le temps au point qu’ils en font même leur beurre. Mais sur le terrain, on le voit bien, cela relève plus du mirage, de l’appât, de l’arlésienne ou du miroir aux alouettes. Toutes celles et ceux qui y croient marchent dans la direction, tendent les bras mais inlassablement tout fout le camp : La bientraitance, le bienviellir, l’Humain, le social, la santé…
Et plus ça fout le camp, plus les finances en profitent… Cherchez l’intrus…  

mythtantal

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 septembre 2017 dans BTHE, Conditions de travail

 

Étiquettes : , , ,

62 459 actions pour la Directrice Générale du groupe Korian, un cadeau estival ?? Pour Sud c’est un scandale !

Et encore une fois sur le dos du soin, de la prise en charge, et des salarié-es…
Si les salarié-es, les clients/patients/résidents, les tutelles, les dirigeants, ou même les actionnaires laissent faire, voilà qui promettrait 3 nouvelles années de dégradations pour les salarié-es et les résidents/patients, mais encore de nouveaux millions d’euros de récompenses pour des dirigeants responsables des désastres humains occasionnées et que leurs objectifs de profits orchestrent…

Il ne faut donc pas s’étonner si les problémes sur le terrain restent en souffrance et si les dégradations se poursuivent ou s’intensifient.
Il ne faut pas s’étonner quand des directions font si peu, sinon si semblant, pour améliorer les choses quand il est si commode pour eux ou elles de regarder ailleurs et de nier tout ce qui ne va pas à cause des orientations qu’ils ou elles nous font poursuivre.

3 singes et leur sagesse

Les 3 singes de la sagesse : ou l’art de vivre nécessaire, pour faire beaucoup beaucoup de fric au détriment de l’Humain qui en fait les frais.

Car les dégradions et les problémes de terrain sont principalement causées par la volonté d’atteindre des objectifs de chiffre et de profits toujours plus déraisonnables. Entre une rémunération supplémentaire de 62 459 actions ou l’amélioration des conditions de travail et de prise en charge, il n’y a pas photo…

Cette rémunération conditionnée dans le cadre du plan Korian 2020 par l’atteinte de certains objectifs équivaudra, juste pour Mme Boissard, à prés 1 millième du capital de l’entreprise à la date du 4 août 2020 !

A la date de l’annonce du conseil d’administration, l’action Korian valait 29,1€, ce qui ferait la coquette somme de 1 817 556,90 € !
Autrement dit, une somme colossale, voire monstrueuse lorsque l’on sait tous les sacrifice que cela impose et les conditions sans compter toutes ses autres rémunérations habituelles. Un genre de super prime en actions pour rémunérer la performance suivant des objectifs lourds de conséquences…

De plus, le 4 août dernier, l’AG des actionnaires et le conseil d’administration du groupe Korian ont décidé d’accorder des Actions de Performance à l’équipe de direction du groupe, en plus de celles accordées à Mme Boissard, Directrice générale.

Le pire ce n’est pas que nos dirigeant-es s’en mettent plein les poches.
Le pire c’est que pour atteindre de tels objectifs, ce sont tous les cadres de directions qui sont poussé-es pour y aider, et pour y arriver ce sont les salarié-es et résidents qui en feront encore les frais.

Les non remplacements (de CP, AT, maladie, démission, licenciement), les manques de protection, de gant ou d’autre matériel, les manques d’effectif, les non réparation, les assiettes moins copieuses, les aliments de qualité inférieure sont autant de levier d’économie et donc de profit !)
Remplacer à 100%, augmenter les effectifs, équiper mieux le personnel, répondre aux besoin des clients, choisir de meilleurs aliments, réparer, remplacer les appareil défectueux ou dangereux, ça coûte et représente un frein contre des objectifs hyper gourmands.

Pour le plus grand bonheur des actionnaires, le site zonebourse.com a publié le 4 août dernier l’article suivant :

Korian : CP Attribution Performance Korian

Informations relatives à l’attribution d’actions de performance KORIAN à la Directrice générale

Dans le cadre de l’autorisation consentie par l’Assemblée générale des actionnaires du 22 juin 2017 et sur recommandations du Comité des rémunérations et des nominations, le Conseil d’administration de KORIAN a, lors de sa réunion du 18 juillet 2017, décidé d’attribuer, le 4 août 2017, à la Directrice générale et à l’équipe de direction du groupe KORIAN des actions de performance visant à rémunérer la performance dans le cadre de la réalisation du plan stratégique Korian 2020 (les « Actions de Performance »).

Les principales caractéristiques de ce plan d’Actions de Performance sont les suivantes :

  • le nombre d’Actions de Performance qui seront définitivement attribuées le 4 août 2020 dépendra du niveau d’atteinte des trois conditions de performance indépendantes et basées sur le niveau de réalisation qui sera communiqué en 2020, (i) de l’objectif de chiffre d’affaires du Groupe réalisé en 2019, par rapport au chiffre d’affaires cible, conformément au plan Korian 2020 (à hauteur de 20% de l’attribution), (ii) de l’objectif d’EBITDA par action réalisé en 2019, par rapport à l’EBITDA cible, conformément au plan Korian 2020, (à hauteur de 40% de l’attribution) et (iii) du TSR (total shareholder return) de KORIAN par rapport à la performance du TSR du SBF 120 entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 20201 (à hauteur de 40% de l’attribution) :
    • A défaut d’atteinte de l’objectif de chiffre d’affaires ou de l’objectif d’EBITDA par action prévu par le plan Korian 2020, aucune Action de Performance susceptible d’être acquise au titre de l’objectif considéré ne sera attribuée. Seule l’atteinte desdits objectifs donnera droit à1 Le TSR est calculé sur la base du nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation au cours de la période.

      l’attribution effective d’une quote-part des Actions de Performance susceptibles d’être acquises au titre de chacun de ces objectifs.

    • En outre, seule une meilleure performance du TSR de KORIAN par rapport à celle du TSR du SBF 120 entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2020 donnera droit à l’attribution effective d’une quote-part des Actions de Performance susceptibles d’être acquises au titre de ce troisième objectif.
    • Enfin, l’attribution définitive de 100% des Actions de Performance suppose une surperformance au titre de chacune des trois conditions de performance.

L’attribution définitive des Actions de Performance interviendra le 4 août 2020.

Conformément aux recommandations du code de gouvernement d’entreprise AFEP-MEDEF, KORIAN publie également ci-après les informations relatives à l’attribution d’actions de performance au bénéfice de Madame Sophie Boissard, Directrice générale.

Dans le cadre de cette attribution, 62 459 Actions de Performance ont été attribuées à la Directrice générale, représentant 0,08% du capital de KORIAN à la date d’attribution.

En sus des conditions de performance susvisées, l’attribution définitive des Actions de Performance acquises est subordonnée à une condition de présence de la Directrice générale au 4 août 2020 (sauf cas exceptionnels).

Les Actions de Performance seront librement cessibles, sous réserve de la conservation par la Directrice générale de 25% des actions KORIAN définitivement attribuées pendant la durée de ses fonctions.

Enfin, la Directrice générale qui détient par ailleurs à ce jour 13 088 actions KORIAN achetées sur le marché, a pris l’engagement formel de ne pas recourir à des instruments de couverture de son risque.

 

 

Étiquettes : , , , ,

Mobilisation nationale pour les Salarié-es Korian et les Humains pris en charge. Votre avis.

Des centaines de salarié-es, de riverains et plusieurs dizaines de sites Korian ont déjà été associés ou mobilisés avec nous, s’ajoutent à cela des AG, rassemblements, et débats publics, prévus autour d’établissements du groupe pour sensibiliser la population sur les conditions de prise en charge, sur le thème l’Humain ou les profits.

Par la voie de lettres ouvertes Sud Santé Sociaux compte aussi interpeller les ARS, le ministère de la Santé et d’autres organisations compétentes au sujet des financements publics dont bénéficient les établissements Korian dans l’objectif d’obtenir des « garanties de bonne conduite » * en échange de ces financements.
* Interdiction de suppression ou compression de postes, augmentation des effectifs et des moyens, réduction des turn-over, remplacement à 100% de toutes les absences ou vacance de poste, etc..
Les mêmes objectifs sont recherchés pour toutes nos actions de tractage et sensibilisation et à travers nos rassemblements publics aux abords d’établissements Korian.

Pour inviter le plus grand nombre à nous rejoindre et à participer, nous vous sollicitons pour donner votre avis ou vos suggestions ici https://goo.gl/forms/Zy9ZIlGAJBWSoPnE2 sur cette mobilisation et sur ses formes.

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 juillet 2017 dans Actu sociale, BTHE, témoignage

 

Étiquettes : , , , , , ,

Gréve dans le groupe Korian : Répartitions des profits? Moyens de prise en charge? … Aux salarié-es de décider !!

Suite à notre campagne, aux importantes mobilisations de mars et d’avril, suite à notre pétition, que vous avez été nombreuses et nombreux à signer et que la direction générale a reçu en partie le mois dernier, un 13éme mois et la Subrogation vont pouvoir être gagné !

C’est une première victoire et c’est surtout la preuve que votre avis compte ! Mais à condition de se donner les moyens de se faire entendre ! Mieux on agit ensemble, mieux on y arrive.
sondagesUn 13éme mois et une Subrogation ça ne tombe pas du ciel..
Mais ça vient de toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisé-es en nombre depuis plusieurs mois pour ça.
Nos actions pour de meilleurs conditions de travail et pour une gestion plus humaine des profits reflètent un travail de longue haleine.
Nos revendications, et nos coups de gueule ne tombent pas dans l’oreille de sourds, ni sous les yeux de lecteurs aveugles, mais c’est grâce à vous qu’elles sont écoutés et prises en compte.
Nous savons que la direction générale entend et voit nos revendications chaque fois que vous être nombreuses et nombreux à les porter plus haut et plus fort avec nous.

Aujourd’hui encore il y a besoin de vous, pour obtenir un montant de 13éme mois digne, une subrogation véritable, et pour obtenir enfin aussi un signe fort de la direction en faveur des effectifs et des conditions de travail.

La mobilisation du 22 juin aussi a besoin de vous et pareil pour notre campagne de PhotoSlogans

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La reconnaissance la prise en soin du personnel, ça passe notamment par des effectifs suffisant et par un remplacement inconditionnel de toutes les absences.

Inversement, le déni des charges de travail, ou la déresponsabilisation de chefs qui misent de plus en plus sur l’initiative ou la débrouillardise de leurs équipes est indigne et inacceptable mais elle trouve son origine dans l’acceptation et la banalisation d’organisations de travail en mode dégradé.

Ci-joint un préavis de gréve généralisé et reconductible pour tous les 22 000 salarié-es des 380 Korian de France.
Préavis Gréve 22 juin 2017 KORIAN
Ce préavis couvre tous les personnels de tous les sites du pôle Sénior, du pôle Sanitaire ainsi que toutes celles et ceux des sites Siéges.

Ne pas manquez également de participer aux Interview AlloKorian qui n’attendent que vous ! L’avantage de la gréve c’est que ça laisse le temps d’y répondre, mais vous pouvez le faire dés maintenant.

à vous de jouer !

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Korian recrute 3500 CDI en 2017, et vise 100% de salariés formés d’ici 2021

Aprés nos appels, campagnes, et alertes, et notamentl suite à la l’annonce des profits 2016, a direction du groupe Korian serait bien inspirée de faire un réinvestissement massif de ses bénéfices 2016 en faveur de l’emploi et des conditions de travail.

Dans de précédents articles et pétition nous calculions à combien de postes supplémentaires à temps plein équivaudrait le montant record des bénéfices 2016. (ca faisait plus de 10 salaires temps plein par site pour tous les étanlissements du groupe !!)

Est que le groupe prevoit une hausse organique des effectifs 2017 de 3500 CDI ? Ou est ce que ces recrutements se font seulement  en conséquence des turn-over ?

Ci dessous l’annonce des recrutements et formations repise par Hospimedia [​Ressources humaines] 

Alors que le syndicat Sud s’interroge sur l’évolution des conditions de travail des salariés de Korian, le groupe vient de préciser par communiqué ses projets en matière de ressources humaines (RH). L’entreprise, qui annonce recruter 3 500 CDI en 2017 et se présente comme le dixième plus important recruteur national, a ainsi tenu à souligner ses efforts en matière de formation. Soulignant au passage le recrutement prévu sur l’année de 130 stagiaires de direction d’établissement, Korian précise prévoir 200 contrats d’apprentissage. « Korian, poursuit-il, s’engage à ce que le nombre de ses collaborateurs formés soit porté, d’ici à 2021, à 100%« . Et de poursuivre en insistant sur les dispositifs de soutien existant pour la validation des acquis de l’expérience et de promotion interne des infirmiers pour leur permettre d’accéder à des fonctions de managers de proximité — « avec la perspective d’évoluer ensuite vers de directeur d’établissement » —, sans oublier le Campus Korian, destiné à harmoniser les pratiques des directeurs. Autant d’éléments mis en avant via de nouveaux outils de communication Korian carrière sur les réseaux sociaux.

 

Étiquettes : , , , , , ,

Prime Participation Korian France : Pourquoi gagner moins si l’entreprise gagne beaucoup plus ?

Beaucoup de lecteurs nous réclament régulièrement des informations sur la Participation Korian : Combien? Quand ? Pourquoi si tard ?

Et dernièrement la question : « Comment le groupe peut clamer que la moyenne est de 520€ brut alors toutes les collègues à temps plein de mon service sont largement en dessous des 500 ? »
Ou encore : « Pourquoi je gagne moins qu’avant alors que l’entreprise a gagné beaucoup plus ? »

En réponse, c’est ce qu’on pourrait appeler la magie des chiffres. Un proverbe chinois pourrait même rétorquer : Qui gagne plus que les autres, gagnera encore plus qu’eux, et réciproquement.

Explications :

A l’époque des NAO 2016 et de manière surprenante, des syndicats signataires de l’accord Participation validaient un principe de calcul dérogatoire prétendument plus favorable. A ce même moment était convenu que la prime individuelle par salarié-e serait déterminé pour moitié en fonction de sa présence et pour moitié en fonction de sa rémunération.

Autrement dit, parmi les salarié-es à plein temps, plus vos salaires son bas, plus votre prime est faible… D’autant que les salarié-es qui comptent le plus d’absences sur l’année sont déjà majoritairement celles et ceux qui occupent les métiers à bas salaires (car ces métiers sont les plus exposé aux accidents ou à la maladie) et ceux qui ont déjà des revenus supérieurs (les cadres dirigeants et autres chefs de service) se retrouvent une nouvelle fois récompensés mieux que les autres.

Depuis la fusion Korian-Medica et la hausse record des profits réalisés, les salariés sont en droit d’espérer une forte hausse de leurs rémunérations. C’est d’ailleurs ce qui a motivé la pétition en faveurs d’une gestion plus humaines et plus juste des profits. L’appel a signé cette pétition est encore ouvert !

Alors qu’on nous assène suffisamment des « valeurs Groupe » à longueur de temps en faveur d’harmonisation et de mutualisation, ne tombant pas dans l’individualisme financier qui divise pour moins donner, mais exigeons de mutualiser une redistribution équilibrées des profits.
Rappelons que Korian France a connu plusieurs pourcents de croissance organique en 2016 et que le statut d’UES induit une mutualisation des profits.

A partir de là, pourquoi la Particpation ne serait pas supérieur à celle d’avant pour toutes et tous ?

A la suite de la pétition mise en avant ici, de nombreux salariés ont signé et soutenus notre appel en faveur d’une gestion plus humaine des profits. D’autant que les 131 000 000 de bénéfices 2016 équivalent à plus de 2000€ par salariés… tout de même !

Les Négociations Annuelles Obligatoires ont démarré pour tous les salarié-es de Korian France, nous soutiendrons les organisations qui sauront y défendre les propositions les plus justes et les plus ambitieuses et nous leurs adresserons nous mêmes nos attentes. Mais c’est d’abord à vous toutes et tous, salarié-es de l’entreprise de peser sur ces négociations à soutenir et pousser vos syndicats dans ses négociations, et si vous n’est pas syndiquer, on vous invite à le faire, et à faire entendre vos voix !

Comme pour les négociations QVT, BDES, nous recueillons ici votre avis ou vos questions relatives aux NAO 2017

Rejoignez-nous, suivez-nous, Informez-vous avec nous,

contactez-nous

 

participationparticipation 2

 

Étiquettes : , , , ,

Retour sur les Interviews de AlloKorian

leader europeen

Nous vous livrons ici des citations tirées de ce que des salariés nous ont fait remonter dans le cadre des interviews AlloKorian auxquelles chacun-e de vous peut participer. Ces interviews ont touché des salarié-es KORIAN d’ehpad ou de SSR, de jour ou de nuit, soignants et non soignants, et elles ont inspiré plusieurs de nos slogans repris dans le cadre de notre campagne de sensibilisation en cours.

Des réponses claires, plutôt unanimes mais bien différentes du déni que certaines directions ressassent trop souvent aux personnels ou à leurs représentant… (Une seule salariée nous a faire part d’une situation positive pour son service de nuit).

Qu’est ce que vous voyez le plus changer dans votre travail quotidien et dans celui de vos collègues en général ? Quel regard portez vous sur les conditions de travail de votre établissement ?

« La charge de travail de plus en plus importante »

« Le non remplacement en cas de congés ou arrêt maladie »

« La cadre nous demande de récupérer nos heures si le taux d’activité est faible certaines refusent et se font mal voir d’autres acceptent. Nous manquons de matériels (chaises percées) les lits électriques sont vétustes , ainsi que les chambres »

« Plus de stress plus de brun out »

« on nous demande toujours plus avec beaucoup moins de personnels! Les conditions de travail sont difficiles aux quotidiens . Manque de respect, de valorisation de notre travail ».

« Épuisement professionnel, économie sur tout »

« Effectif réduit de plus en plus pour absentéisme et démission »

D’après vous, quelle est l’incidence de ces évolutions pour vos résidents ou patients ? Quelle influence cela a-t-il sur la qualité du service client ?

« On tombe dans la maltraitance »

« Moins de temps passé auprès des résidents »

« Le travail à la chaîne »

« Plaintes régulières des patients »… « Manque d’hygiène dans les douches collectives »

« moins de temps, moins de disponibilité pour les résidents, sentiments d’insatisfaction du personne »

« Une moins bonne prise en charge à tous niveau, moins de temps à leur consacré même pour parler tout simplement »

« l’utilisation de matériel ergonomique  nous aide aux transferts des patients mais on n’en a pas usage quand on est en sous effectifs, il faut aller vite… la prise en soin n’est pas faite dans sa globalité (petite toilette, pas de brossage des dents….), absence de discussion avec les résidents ».

« Manque de temps pour faire plaisir au résident »

« Soins de nursing réduit
Manque d attention
Manque d humanisme »

Quelle incidence cela peut-il avoir sur votre métier ou carrière ?

« Irritabilité entre collègues
Fatigue
Burn out
Arret maladie »

« Cela rabaisse notre travail »

« Obligé de compléter des postes non remplacés »

« Accident de travail , envie de changer, ras le bol général »

« Un écœurement du métier , manque de motivation, augmentation du nombre d’accident de travail. Dépression. Maltraitance »

« Insatisfaction de ce que je fais »

« Un dégoût de la profession »

« on est démotivée,on fini par bacler notre travail on est quasiment des robots »

« Démission , burn out »

Comment vivez vous les objectifs commerciales et financiers de l’entreprise dans votre quotidien professionnel ?

« Difficilement quand les conditions de travail se dégrade pour faire des économies »

« Très mal, ne pensent qu’à eux »

« Très mal, si baisse d’activité on nous fait comprendre qu’il ne faut rien demander »

« non en adéquation avec les missions de prendre soins et d’accompagnement des résidents »

« Mal, l’argent est au centre de tout »

« Tais toi et bosse »

« Mal, travailler a moindre cout et donner de plus en plus »

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :