RSS

Témoignage d’une Auxiliaire de vie d’un EHPAD Korian

06 Juil

Dans le cadre d’un tractage autour d’un EHPAD Korian, nous avons rencontré cette AVS (8 ans d’ancienneté dans le même EHPAD) à la fin de sa journée de travail. Farouche et évasive quand nous lui parlions de gréve et de mobilisation, elle est finalement revenue vers nous spontanément deux jours plus tard, pour nous livrer ce témoignage.

Dans les équipes, on n’ose plus rien dire qui ne va pas dans le sens de la direction. Nos chefs peuvent répéter en boucle qu’elles sont à l’écoute et qu’il faut signaler les dysfonctionnements et les problémes de prise en charge, et les difficultés, mais chaque fois qu’on a signalé, on a vu le résultat…

[…]

Ca a donné que les problémes restaient pareil, mais celles qui ont parlé, ont été mise à l’écart ou ont reçu plus de pression. Et ça a recommencé après chaque signalement qui dérangeait, jusqu’à ce qu’elles arrêtent de se plaindre. Et quand le personnel fait des signalements écrits pour se couvrir s’est encore pire. Les traces, ça ne plait pas ! Lorsque c’est les DP qui en parle,  toujours la direction veut savoir qui s’est plaint et elle fait culpabilisé d’avoir parlé aux DP.

On nous demande si tout va bien mais c’est comme si on a jamais le droit de répondre autre chose que oui. Alors à force faut pas s’étonner si on finit toutes par répondre que ce que la direction veut attendre. Ca va pas, ça va presque jamais, mais on veut juste avoir la paix, alors on dit que ça va et pis voilà…

Les dysfonctionnements sont connus par les chefs, mais tant que ce n’est pas signalé, tant qu’il n’y a pas d’incident grave et que ça ne fait pas bruit, et ben ça ne les dérange pas plus que ça.

On sait bien que s’il y a un incident ou si une famille vient se plaindre à cause de ça, ce sera toujours de notre faute, et qu’on nous dira comme les autres fois un truc du genre oh mais je n’étais pas au courant qu’il manquait si, oh mais je ne savais  qu’il y avait ça comme probléme. pourquoi vous n’avez pas signalé, pourquoi vous ne l’avez pas dit?
On connait le risque mais on prie pour que ça n’arrive pas et on essaye de pas y penser. C’est dommage pour les résidents, mais y a que comme ça qu’on se protège. Sinon c’est nous qui souffrons double et le résident en vrai ça lui apporte rien plus. Mais quand on réfléchit plus à tout ça la journée passe plus vite.

Avec des collègues on a fait des photos pour dénoncer parce que c’est de pire en pire mais on a pas faire gréve. On fera pas parce qu’on a trop peur des représailles. Mais je remercie les salariées qui se battent pour pas qu’on tombe dans la maltraitance, et pour dénoncer tout ça, toute cette pub mensongère qui nous fait mal parce que c’est pas la vérité mais que les clients ils y croient et ils veulent que ce soit comme ça même si nous on peut pas le faire.

arton1178

 
 

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :