RSS

Korian Brune : Quid de la communication positive

07 Avr

Loin de nous l’idée de comparer les maisons de retraite à des prisons mais en photo on pourrait confondre. Franchement à quoi pouvait bien penser la direction en ce matin ensoleillée du 7 avril ?

Des dizaines de soutiens se sont réunis toute la matinée au 117 boulevard Brune dans 14éme à Paris pour réclamer « justice » pour Fatima dans un contexte qui sent fort le complot. Réunis contre les pressions et les répressions dont trop de salarié-es font les frais, tout comme leurs représentants, pour crier leur refus de toute maltraitance institutionnelle ou de tout harcèlement institutionnel. Pour dire m’sieurs dames : halte à ces lourdages qui délestent l’entreprise des militant-es que la politique triste du groupe rend pourtant de plus en plus indispensables.

20170407_111726

Et quand on voit le « dialogue sociale » sauce 2017 parfois servi par l’entreprise, on se pince très fort face à ce qui a surtout l’apparence d’un dialogue anti-sociale ou bizarrement patronal…

En cause? La méthode KORIAN, à moins que ce ne soit la méthode brune ?

Des hommes en armes, oui madame ! Et parés à défendre la République, au moins ça ! Pour la justice, faudra revenir, on ne peut pas tout avoir à la fois… mais pour planter le décor ils étaient une dizaine, là, venus d’un camion garé à l’arrache (dans l’urgence sans doute) là où on ne doit pas stationner.
Souriants, comme pour être raccords avec l’esprit Korian du moment (ont-ils suivi la formation?) ils semblaient surpris d’être là, ou d’y être que pour ça, entre les demandes de justice de la foule et la direction du site dont ils filtraient les entrées.

Imaginez l’honneur, pour des représentants du personnel que d’être reçu dans le bureau de la direction non sans avoir d’abord du salué des hommes tout bleus et armés… Ah lala il doit y en avoir des choses importantes, des choses vitales à faire pour des gaillards comme ça… Et ben aujourd’hui, toc ! Ils n’auront rien eu d’autre à faire, que d’être là et rien que pour nous ! Ouais madame ! Parce qu’on le vaut bien. 

Ça donnait un charme fou à la maison de retraite, même si en arrivant de loin, on aurait cru à un truc grave, mais pensez vous.. ils ont pris un bain de soleil voilà tout.

Dans le même temps, deux salariées modèles, bien reconnus de nos services, mais peu respectueux du repos solaire des guerriers saluaient les manifestant-es, par la fenêtre du 1er étage en nous lançant des doigts d’honneur bien déplacés… oui madame ! Des doigts d’honneur à nous qui venions chercher justice… et tout ça au nez et à la barbe de la police nationale garante du maintien de l’ordre, et dans le dos de leur direction.

Bref, quelle époque.. tout fout le camp hein !? Mais pas nous !

20170407_101501

ob_6d9ee6_img-8501

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 avril 2017 dans BTHE, Conditions de travail

 

Étiquettes : , , ,

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :