RSS

Korian-Medica : Le chiffre d’affaires progresse, là où côté social le bât blesse

11 Mai

Nous citons (  » « ) et commentons ici un récent article d’Hospimedia

« Les trois premiers mois de l’année ont été notamment marqués pour le groupe Korian-Medica par l’absence d’ouverture de lits. À cela s’est ajouté tout particulièrement dans l’Hexagone « un épisode grippal sévère qui a pesé sur l’activité Ehpad« , signale-t-il dans sa dernière note d’information financière, datée du 6 mai. Dans ce contexte, son chiffre d’affaires (CA) — sur une base pro forma — a toutefois progressé de 2,8% à 628 millions d’euros (M€) dont 378 M€ en France et 250 M€ à l’international. »

Alors qu’il n’y a pas eu d’ouverture de lit, on comprend mieux chez SUD le lourd tribu à la charge du personnel pour réaliser ces millions de progression. Les salaires n’ont pas augmenté, les effectifs non plus, mais au contraire les ajustements des (non) remplacements des absences laisse régulièrement à désirer… Il ne fait aucun doute pour nous que les conditions de travail que nous étudions à la loupe et que nous ne manquons pas de dénoncer régulièrement jouent un grand rôle dans la bonne santé financière du groupe.

A l’épreuve par exemple du conflit social à Korian Champ de Mars où le frais du séjour, levier du profit, est l’un des plus élevé de France, comment ne pas y voir un lien entre la souffrance du personnel qui se retrouve en étaux entre le profit à produire et des attentes de clients qui légitimement en veulent pour leur argent ? Dans un contexte de grande promiscuité entre résidents, familles et salariés, loin du mieux vivre ensemble qui devrait être la voie empruntée, et faute d’une meilleur gestion sociale de l’entreprise, il y a à notre sens un cercle vicieux délétère grandissant entre les différentes catégories d’usagers dont les souffrances s’opposent à cause de dysfonctionnements sur lesquels ni les uns ni les autres n’ont de prise. Les chefs auraient toujours raison (et surtout lorsque les problémes sont grands), le client est roi, et le personnel aurait toujours tort, c’est pourquoi en plus d’un salaire ras de pâquerette et d’endosser les torts de ses chefs il devrait avoir bon dos et payer tous les pots cassés . Le malaise social traduit par des alertes multiples puis par une gréve faute de meilleur moyen de se faire entendre, se voit désormais amplifié par 2 procédures disciplinaires concomitantes sur des grévistes, dont une mise à pied conservatoire d’au moins 12 jours pour une salariée handicapée.

Le jour où dialogue et progrès sociaux seront côtés en bourse on pourra peut être espérer un profit pour l’Humain proportionnel à celui de l’entreprise ?

« Cette année là, Korian-Medica est devenu le n° 1 de la dépendance sur le secteur privé commercial avec un CA pro forma de 2,4 milliards d’euros (Md€). Le groupe ne semble pas vouloir s’arrêter là. Après trois mois d’exercice, il vient de confirmer un objectif de CA 2015 voisin de 2,6 Md€ . À plus long terme, Korian-Medica envisage d’atteindre 3 Md€ en 2017. »

Référence Hospimedia : http://www.hospimedia.fr/actualite/articles/20150507-finance-le-chiffre-d-affaires-de-korian-medica

 

Étiquettes :

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :