RSS

EHPAD Omeris Part-Dieu : Gréve et manifestation

23 Mar

Dans un climat très tendu les salariés de l’EHPAD privé Omeris Part-Dieu ont manifesté et fait gréve les 16, 17 et 18 mars pour protester contre la mise à pied de trois de leurs collègues. Cet établissement du réseau Omeris (groupe privé gestionnaire d’EHPAD) compte 104 lits, il est situé dans le 3ème arrondissement de Lyon, en plein coeur du quartier de la Part Dieu.

La dégradation des conditions de travail et les comportements vexatoires de certains supérieurs hiérarchiques semblent avoir fortement impacté l’ambiance de l’établissement qui avait procédé à plusieurs mises à pied de salariés.

« La maltraitance des salariés doit cesser. C’est l’intérêt de tous. »

Le 16 mars, avant la gréve du lendemain, ils étaient des dizaines de salariés à s’être rassemblés devant l’établissement pour dire pour dire stop :

 »

– Stop à la dégradation continue des conditions de travail

– Stop aux propos et comportements vexatoires de certains hiérarchiques

– Stop au soupçon permanent

– Stop aux humiliations et aux maltraitances des salariés

– Stop à la pression et à l’intimidation

– Stop à l’abus de pouvoir

– Stop aux manoeuvres de division des salariés

– Stop au chantage à l’emploi

– Stop aux congés accordés à la dernière minute

– Stop aux procédures dégradées permanentes

– Stop aux accusations montées de toutes pièces

– Stop à la vidéosurveillance

– Stop aux avertissements injustifiés et infondés

– Stop aux mises à pied

– Stop aux licenciements

[…]

Contre le harcèlement, Contre la violence au travail, Contre les sanctions et les licenciements. »

Aprés 3 jours de gréve et des négociations entre la CGT et la direction, les salariés semble avoir été bien entendu dans leur demande d’une confiance à restaurer. Ils ont notamment obtenus :

– La fin des mises à pied et des procédures engagées, jugées injustifiées par les grévistes, les périodes de mise à pied étant payées.
– La direction demande aux représentants du personnel de jouer un rôle actif dans la reconstruction du dialogue social dans l’établissement ;
– Dns le cadre de la mise en place des entretiens annuels d’appréciation sur lesquels le CE et le CHSCT seront consultés, la direction s’engage à donner la priorité à l’écoute des salariés sous le coup de sanctions non prescrites.
– Les heures de grève seront pour une moitié payées et pour l’autre moitié rattrapées.
– La direction s’est par ailleurs engagée à annoncer les prochaines élections de CHSCT, les élus de la Délégation Unique du Personnel (DUP) pouvant établir le protocole électoral en toute indépendance dans le respect des dispositions légales.


 

Étiquettes : , ,

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :