RSS

Greve de la sterilisation à la polyclinique de Gentilly à Nancy ( groupe Vitalia ) – Après 5 jours le travail reprend

16 Oct

Parce que les raisons d’insatisfactions grandissent parmis des agents de la polyclinique privée de Gentilly, notamment à cause de salaires trop bas mais très fertiles pour les caisses de la clinique, des agents ont entamé hier une gréve de la stérilisation soutenue par SUD Santé Sociaux.

Les bas salaires du service en gréve concernent des Agents de Stérilisation, payés sur une base salariale parfois inférieure à celle des ASH. Certains agents qui n’auraient ni le diplôme ni le salaire seraient en situation de glissement de tâches.

Ce type de glissements nous semble un peu trop porté vers une aubaine pécuniaire. Car là où le salaire minimum mensuel pour ce métier, d’après le ministère de la santé, est de 1660€ brut, hors ancienneté, pourquoi les agents grévistes de Vitalia n’auraient pas droit au même traitement ? Voire la fiche métier de l’agent de stérilisation.

Plusieurs mois auparavant nous avions évoqué sur ce blog les limites légales du glissement tâches qui restent malheureusement encore trop rependus dans les établissements de santé, à ce demander à quoi servent les instances de contrôle.

Le 16 octobre au soir,
la direction daignait bien vouloir améliorer les conditions de travail mais excluait toute augmentation de salaire, comme si pour certains dirigeant le respect du droit était négociable. Payer 1100 à 1309€ par mois un salarié, et malgré 19 ans d’ancienneté, ça ne leur pose pas de problème?

Lorsque l’on sait que le président de Vitalia est par ailleurs président du Comité Exécutif (Comex) de la FHP (l’un des syndicats patronaux du secteur de l’hospitalisation privée à qui l’on doit notamment la chiche convention collective du 18 avril 2002) ça nous laisse perplexe.

Le salarié, même gentil, n’est pas un bien d’utilisation courante. Il fait tourner la boutique mais il a aussi des droits et le pouvoir de l’employeur à des limites. Si la tête de l’entreprise n’est pas prête à entendre ça, elle peut toujours stériliser elle même et compter sur SUD pour remettre les pendules à l’heure.

Le 17 octobre, la gréve est reconduite et, sauf urgences, les blocs opératoires fermés.

18 octobre : http://www.estrepublicain.fr/meurthe-et-moselle/2014/10/18/gentilly-on-lache-rien

Les agents de la « sté » seront de nouveau devant la clinique lundi : La direction s’obstine, les grévistes poursuivent !

20 octobre : les agents grévistes ont décidés de reprendre le travail, exigeant désormais que les engagements écrits prennent effet au plus vite.

Tant qu’il y aura des choix d’entreprise socialement stériles, il y aura une fertilisation de la lutte.
Tant que l’enrichissement des établissements de santé précarisera les salariés ou le soin, la colère croitra plus vite encore que les profits des actionnaires.
Et SUD Santé Sociaux sera toujours pour l’ami du meilleur et l’ennemi du pire.

STE en gréveest républicain

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 octobre 2014 dans Actu sociale

 

Étiquettes : , , , , , ,

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :