RSS

Ehpad: une enquête alarmante

08 Oct

Le journal Ouest France a récemment publié le constat d’une enquête syndicale sur les mauvaises conditions de travail dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et leurs conséquences pour les patients.

 Alors que le syndicat CFDT à l’origine de l’enquête semble partager dans son constat ce que SUD Santé Sociaux ne cesse de dénoncer activement et régulièrement ici ou ailleurs (conditions de travail, manques d’effectifs, pénibilité, charges de travail, risques psychosociaux, turn-over, etc..) on peut s’étonner de trouver régulièrement si peu d’effort pour améliorer les choses dans les instances des établissements ou des entreprises de la part des représentants CFDT, et si peu d’avancées là où ils sont les plus présents.

A quoi bon, constater une situation alarmante si c’est pour dans le même temps signer un tas d’accords qui dans la pratique ne font trop souvent que cautionner l’immobilisme? Comme si lutter pour l’amélioration des conditions de travail n’était qu’une posture pour la presse ou les cameras mais qu’ils préféraient au quotidien des EHPAD approuver tout des employeurs.

Nous savons bien au contraire que les améliorations et les progrès n’existent que par un inlassable travail de terrain déterminé, et par une veille active quant au respect et à l’application des droits élémentaires.

« On est au bord du chaos », selon Pascal Vrignaud, secrétaire général de la CFDT en Vendée.
Plus de 8 agents sur 10, dans ce département, dénoncent une pénibilité du travail grandissante, avec une charge de plus en plus importante.

A cause du manque de personnel, 85,2 % des agents sont régulièrement interrompus dans leurs tâches. « Sauf que là ce sont des humains, on ne peut pas les laisser en plein milieu d’un soin », ajoute la chargée de l’enquête.

Et oui…

Des effets négatifs du travail sur la santé :

Selon 56 % des agents : épuisement, maux de tête, de dos, d’épaule… « C’est le métier où il y a le plus de maladies professionnelles, et d’agents à reclasser ».

Et de lire dans la même enquête comme si c’était une découverte que les remplacements de dernière minute entraînent des problèmes d’organisation et des tensions au sein des équipes.

Rien de nouveau pour nous, le métier d’Aide Soignant en EHPAD pêche de très gros retards quant à sa reconnaissance et sa valorisation par rapport à des champs de responsabilité et de compétences attendues qui sont très nombreux et très importants.
On se réjouit cependant que la CFDT ouvre enfin les yeux sur une situation, alarmante certes, mais qui ne date pas d’hier…
Suivant sa bonne lancée, et d’ici une douzaine d’années peut-être, ce syndicat essaiera peut-être d’agir enfin comme nous le faisons auprès des directions et autres responsables de ce secteur pour améliorer (en plus de constater) la condition des salariés et des usagers.

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 octobre 2014 dans BTHE, Conditions de travail

 

Étiquettes : , , , ,

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :