RSS

Grève à Korian Champ de Mars : Le travail reprend – chronologie

18 Juin

Après 3 jours de gréve et bien des négociations, les salariés du Champ de Mars ont convenu de cesser la gréve.

Dans l’après midi, le ras le bol qui avait enflammé le personnel en raison de conditions de travail, d’une précarité de leur emploi, et de la lenteurs des réactions positives, a su trouver une compensation collective modeste mais acceptable et quelques sérieux progrés sur des postes précaires.

Les grévistes, avec l’appui des syndicats SUD et CGT, et sans causer de gène trop importante pour l’usager, ont pu obtenir notamment :

Le pourvoi rapide des 5 postes de soins supplémentaires (1 poste infirmier + 3,15 faisant fonction d’aide soignantes + 1 poste ASH). Dans le même temps, 3 ASH à temps partiel ont obtenu de passer à temps plein et les dirigeants se sont engagés à renforcer l’action en faveur de l’accès au diplôme d’aide soignante pour les ASH ou auxiliaire de vie faisant fonction d’AS.

– Une compensation salariale collective dés le 1er juillet, pour tous ces aides soignants non diplômés (auxiliaire de vie, ASH) faisant fonction d’ASD.

Le problème des glissements de tâches et des différences de salaires liés à cet écart entre fonction et diplôme étaient en effet une revendication récurrente de notre section SUD depuis sa création (2 gréves plus tard nous voilà donc entendu).

– Un complément salarial collectif dés le 1er juillet, pour les aides soignantes diplômées.

– Le processus de mise en œuvre de certains postes pour mieux tenir compte de la santé des salariés concernés et une meilleurs vigilance sur la situations de salariés reconnus travailleurs handicapés.

– Une analyse du dispositif de délégation de paiement permettant le versement d’une avance sur le complément maladie / prévoyance dans le mois de l’arrêt du travail.

– Une réponse écrite sous 15 jours par la direction pour les demandes écrite des salariés.

– la prise en charge par l’employeur des repas lors de formations professionnelles.

Au delà de ses obtentions actées, et après la 2ème gréve menée par SUD dans cet établissement, nous avons bon espoir que les problématiques des conditions de travail et des lenteurs de résolution ou réponse trop ordinaires permette peu à peu l’attention et prise de conscience qu’elles méritent et qu’elles nécessitent à tous les niveaux.
C’est selon nous un enjeu majeur et l’une des perspectives les plus prometteuses à long terme pour le salarié comme pour le client. Mais un réel équilibre reste à trouver entre les mécanismes de profit et de rentabilité et ceux de la bonne pratique de prise en charge et managériale qui en l’état nous semblent incompatibles. Là dessus, nous restons très vigilant.

SAMSUNG

Chronologie du mouvement de gréve à Korian Champ de Mars :

16/06/14 : À 8h00 ce matin, la grande majorité des AS et ASH ont entamé une grève. 20 salariés au total y ont pris part.

Ce soir, l’ensemble des grévistes a décidé de reconduire la grève et face aux orientations qui semblent se profilées une majorité des grévistes pourraient durcir le ton si cela se confirmait demain. Nous réaffirmons donc notre soutien entier à cette grève et que la direction ne se trompe de message en répondant aux attentes des Salariés :
Avec eux, nous ne transigerons pas pour appuyer les demandes en faveur d’un allégement des charges de travail, d’une réelle équité salariale, d’une plus juste reconnaissance et valorisation du travail avec les moyens nécessaires, d’une meilleur sécurisation du personnel avec la mise en place de la subrogation, et d’un 13ème mois en remplacement de la prime PASE que l’on estime injuste et préjudiciable à la santé du salarié.

Il nous semble qu’une entreprise qui fournirait du progrès sociale à ses salariés, y gagnerait pour son image, pour la qualité de son service et aussi en attractivité… Ça tombe bien puisque qu’il parait que les temps sont durs pour les recrutements.

17/06/14 : Au 2ème jour de gréve SUD Santé Sociaux réaffirme son soutien aux revendications des salarié-e-s de Korian Champ de Mars en gréve depuis lundi 16 juin 8h pour :

 

Qu'aucun poste prévu comme existant ne soit laissé vide ni qu'aucune charge de travail supplémentaire ne soit répercuté sur d'autres.

L'arrêt des glissements de tâches.

Que soient respectés les avis de la médecine du travail quant à la santé de salarié-e-s.

L'arrêt des précarisations et fragilisations de salariés (suite à accidents de travail ou maladie) et demandons la mise en place de la subrogation dans les plus bref délais.

Que toute ASH ou Auxilaire de vie faisant fonction d'AS ait un salaire au moins équivalent au salaire minimum conventionnel des AS.

Que toute AS diplômé titulaire ait un salaire au moins égal (hors majoration de l'ancienneté) à ce qui est proposé de mieux à certains CDD.

 

La mise en place du 13ème mois pour tous les salarié-é-s titulaires

Mais aussi :

Une reconsidération de la charge de travail des ASH en réduisant le nombre de chambre par agent.

Nous demandons un poste de serveur en plus en salle de restaurant pour répondre aux besoins du service.

La restitution de la PASE 2013 aux salarié-e-s ne l'ayant pas touché suite à de l'absence lié au travail ou considéré à tort comme injustifié.

Le prise en charge du ticket repas de tout salarié-e en formation lorsque celle-ci à lieu hors établissement.

 

 Compte rendu de la journée :

Malgré le peu d’avancée de la veille, la journée a débuté en chansons « Fatiguées, fatiguées, mais pas démotivées! Fatiguées, fatiguées… ». Nous avons eu beau demander aux grévistes de la veille, de se reposer et de garder des forces pour jeudi, plusieurs sont revenues soutenir.

La négociation est obligée de revenir sur la pénibilité des charges et les conditions de travail, fatigue, épuisement, risques psychosociaux, etc. Un malaise ramifié qui pris sous tous les angles amène toujours selon nous à une fragilisation du salarié et à une problématique économique pour l’entreprise. Toute la direction entend que le personnel soignant travaille depuis de nombreux mois avec 6 postes temps plein de moins qu’il le faudrait pour les besoins de la prise en charge, mais bon.. ça aurait eu un coût de mettre plus de personnel supplémentaire avant…

Quand des salariés, las de leurs conditions, tombent malades ou se blessent, dans bien des cas le maintien de leurs salaires prévus est retardé de plusieurs mois. Et comme si ça ne suffisait pas les absences concernées entrainent des retenues de prime. Ca fait beaucoup, là encore c’est pénible…

Les négociateurs de l’entreprise disent assumer l’entière responsabilité de leur fonction. Tant mieux pour eux mais ce n’est pas moins pénible pour des salariés confrontés à de mauvaises conditions de travail sous leurs responsabilités.

Certaines revendications qui protégeraient les salarié-e précaires comptent parmi les moins entendables pour les directions au non de la sacro sainte politique d’entreprise qui simplement n’a pas fait ce choix là.
Mais pourquoi choisir bien alors que l’entreprise a déjà fait le choix de moins bien ? Parce que c’est mieux? Oui mais non parce que ce serait plus coûteux. Voilà qui en gros pourrait résumer le rapport de force

….

Pendant ce temps, une délégation SUD Santé Sociaux, passée par le ministère de la santé, est venue voir les salarié-e-s, prendre la température et prendre note des conclusions de négociation à l’issue de cette 2ème journée.

Malgré pas mal de concessions consenties par les salariés, les négociateurs pour Korian n’ont pas su en faire de même sur plusieurs demandes chers aux salarié-e-s.

La gréve est donc de nouveau reconduite à l’unanimité. Les salariés attendes les propositions qui leurs seront présentées demain matin avant de décider de la poursuite ou non du mouvement mais vu que chaque demande est généralement étudier sous l’angle du coût que cela représenterait ou de la valeur ajoutée envisageable, on doute que les salariés déjà trop habituées aux lenteurs de progrès acceptent une sortie de crise qui serait au rabais. La journée de demain pourrait donc de nouveau être longue.

Bonne nouvelle en revanche : pour que le temps soit moins long, plusieurs délégations SUD des hôpitaux et du réseau interpro Solidaires ont gentiment proposé un chouilla de distraction et même une petite surprise si le mouvement est reconduit. Même nous on ne sait pas ce que ce sera, mais parait qu’il faut prévoir photos et films.

 

 

 

 

 

 

Étiquettes : , ,

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :