RSS

Ce qui dirige les directions et qui confine le salarié d’EHPAD

14 Mai

Dans le secteur du privé lucratif, et plus particulièrement dans les groupes cotés en bourse, le métier de directeur, directrice d’EHPAD a fait les frais ces dernières années de pressions de plus en plus importantes.En cause, des objectifs de chiffre et de résultats toujours plus haut, des responsabilités nombreuses devant s’adapter à des risques de contentieux accrus, des marges de manœuvre limités par des politiques groupes exigeantes.

Ne disposant souvent pas de moyens financiers ou humains supplémentaires pour atteindre les résultats fixés (lesquels sont parfois même revu à la baisse), ne pouvant agrandir leur établissement, ni percevoir beaucoup plus d’un même résident, le champ d’action des directions est selon nous de plus en plus axé sur la ressource humaine (les salariés).

Les salariés sont à la fois les producteurs de services, donc de la richesse de l’entreprise, mais en étant aussi les principaux responsables de l’écart entre chiffre d’affaire et bénéfice, ils constituent de grosses variables d’ajustement des profits.

  D’une manière où d’une autre, les pressions groupes pouvant peser sur une direction retomberont sur toute la chaine hiérarchique de ses salariés et porteront conséquence aux conditions de travail, au climat social. Il s’agit d’un cercle d’autant plus vicieux que les problèmes rencontrés entrainent souvent selon nous des surenchères de partes et d’autres.

Sur le terrain social, syndicats, représentants du personnel, et salariés font souvent face à des directions hermétiques parce que liées à des directives groupes pouvant être extrêmement prégnantes voire même intrusives. Il n’est pas rare que des dépenses, des embauches, des actions disciplinaires, etc. soient décidées au dessus de la direction. Vues sous cet angle c’est l’ensemble du principe de négociation ou de concertation qui est rendu caduque.

Paradoxalement, les directions restent pourtant responsables de toutes les conséquences des actions appliquées sur leurs établissements dans la mesure où en théorie un employeur reste le seul maître à bord. En effet, beaucoup l’oublient souvent mais hormis les budgets alloués, les directions peuvent décider!

Pour nous, les problèmes qui peuvent être rencontrés touchent à la fois des responsabilités groupes souvent mal ou pas assumées, des directions boostées par un besoin de reconnaissance via la réponse aux attentes hiérarchiques, et un appétit des groupes déraisonnabilisé par les logiques boursières.

Sur ce dernier point, tout gouvernement soucieux de l’Humain devrait peut être s’y pencher mieux que par « un pacte de responsabilité » passoire.

 

 

Étiquettes : , , ,

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :